Contactez votre praticien pour une réponse immédiate !

Contacter >

Vidéo

Vaginisme et dyspareunie

Voir la fiche - Lancer la vidéo

Play Vaginisme et dyspareunie
Toutes les vidéos >

Dossier

Anorgasmie Frigidité,traiter le trouble de l'orgasme et trouble du désir

Lire le dossier

Folder Anorgasmie Frigidité,traiter le trouble de l'orgasme et trouble du désir
Tous les dossiers >

La sodomie c'est quoi ?

La sodomie c

LA SODOMIE C'EST QUOI ?


La sodomie est une pratique sexuelle qui consiste à introduire normalement son sexe dans l'anus de son ou sa partenaire.

La pratique anale s'étend aussi à l'introduction d'objets  ou des doigts. On parle d'ailleurs de plus en plus d'une pratique qui consiste à aller masser la prostate en introduisant un objet ou les doigts. D'ailleurs les homosexuels hommes expriment le désir intense qu'ils ressentent dans certaines positions lorsque la pénétration du sexe de leur partenaire vient masser leur prostate.

On décrit ce point comme le point G masculin, cette caresse est considérée comme extrêmement jouissive.


Comment est pratiquée la sodomie ?

 

L’anus et le rectum ne sécrètent pas de lubrifiant naturel facilitant le rapport sexuel. On conseil donc d'utiliser des lubrifiants intimes à base d’eau pour ne pas abîmer la muqueuse anale très fragile. La muqueuse rectale est d'ailleurs poreuse et très réceptive aux virus et bactéries.

Une pénétration trop rude sans douceur peut provoquer micro-coupures ou saignements, par ailleurs, la muqueuse est très perméable et des substances déposées dans le rectum diffuse très rapidement dans la circulation sanguine. C'est pour cette raison qu'il l est fortement déconseillé d’avoir un rapport anal sans préservatif avec une personne dont on ne sait pas si elle est infectée par de telles maladies.


Histoire de la sodomie


Le terme de sodomie vient du nom de la ville de Sodome qui, selon la Bible, fut détruite par Dieu pour ses mœurs jugées perverses.

La sodomie a été longtemps considérée comme une Pratique déviante puisque ne menant pas à la reproduction.

En réalité, la sodomie est reçue de manière très diverse selon les sociétés et les religions. De nos jours, certains pays criminalisent encore la pratique de  la sodomie même entre adultes consentants, allant même jusqu’à requérir la peine de mort.

La sodomie est également assimilée plus ou moins à  l’homosexualité.

Dans certains milieux sociaux ou religieux, la sodomie est une alternative à la pénétration vaginale pour ne pas rompre l’hymen de la femme avant le mariage.

Dans l'histoire, elle a été longtemps utilisée comme un moyen de contrôler les naissances.


SIX CONSEILS POUR PRATIQUER LE SODOMIE


1-LE B.A.B.A AVOIR ENVIE DE LE FAIRE


Si vous avez envie de pratiquer la sodomie et que votre partenaire a cette même envie, allez y, vous explorerez  des sensations nouvelles.

Pour vous madame soyez détendue, à l'écoute de ce nouveau plaisir

Pour vous monsieur, ne forcez pas, pas de brutalité


2-L'HYGIENE

 

Avant toute pratique anale il est conseillé de nettoyer votre rectum avant la pénétration (enfin c'est préférable) et ou une douche en profondeur. Il faut absolument laver minutieusement ce qui a pu entrer en contact avec l'anus (doigts, pénis, objets) avant de retoucher à nouveau les organes génitaux ou la bouche.Si vous ne le faites pas vous risquez contaminations infectieuses et vaginites. Attention, quand vous léchez l'anus de votre partenaire! Vous pouvez  transférer des bactéries de l'anus et du rectum à votre bouche et à votre estomac, ceci peut être à l'origine d'infections sérieuses telles que gastro-entérite, hépatite…


3- LUBRIFICATION


Même si vous êtes très excité, votre anus ne se lubrifiera pas. Il est donc indispensable d'appliquer un gel à base d'eau. Alors lubrifiez lubrifiez et lubrifiez


4-Y ALLER DOUCEMENT


Le sphincter peut se dilater sans problème, même pour un gros sexe. Cependant, il faut faire preuve de patience et y aller progressivement. Si après vous avez mal, c'est que vous n'avez pas réussi à détendre votre sphincter.

Vous pouvez préparer la pénétration avec un jouet sexuel conçu à cet effet, il est lisse et d'un diamètre inférieur à celui de la verge. Le sextoy s'introduira plus facilement et dilatera progressivement le sphincter sans douleur, c'est mieux que le doigt. 


5- BIEN CONTRÔLER


C'est la personne qui est pénétrée qui prendra les initiatives et qui contrôlera la pénétration. Elle sera plus à même d'exprimer si elle a mal où pas ?


6- METTRE UN PRESERVATIF


Les bactéries contenues dans le rectum peuvent  causer des sensations de brûlure sur pénis et au niveau de l'urètre et provoquer des infections (génitales et urinaires).

Dans le cas où un des deux partenaires est infecté par le HIV, il risque de le transmettre encore plus facilement par la pénétration anale que par une autre pratique sexuelle. Les tissus de l'anus et du rectum se déchirent plus facilement, et son très perméables ce qui facilite la transmission du virus dans le sang.

Lors des relations hétérosexuelles, il est déconseillé de pénétrer par l'anus et de pénétrer ensuite le vagin. Si vous mettez un préservatif pour la pénétration anal et que vous souhaitez faire une pénétration dans le vagin, il faut changer de préservatif.


CONCLUSION


La sodomie est une pratique sexuelle comme une autre. Pourront la pratiquer deux adultes consentant.

Elle peut-être source de grands plaisirs, faut il la pratiquer avec toutes les préoccupations d'usage.


Qu'en est-il de notre sondage ?


Ou en êtes de la sodomie dans votre pratique.

Presque 500 personnes ont participé à ce sondage, le sujet intéresse c'est évident

14% d'hommes et 19% de femmes n'ont jamais pratiqué et ne pratiqueront jamais la sodomie

14% d'hommes et 12% n'ont jamais pratiqué, mais tenteraient bien l'expérience (juste pour voir) 

Le pourcentage d'hommes et de femmes qui pratiquent et qui aiment est presque identique 27% pour les hommes et 24% pour les femmes

Par contre l'écart en les femmes et les hommes qui ont pratiqué mais qui n'aiment pas est important puisqu'on a 11% des hommes qui ont pratiqués qui n'aiment pas contre 35% pour les femmes.

Idem pour ceux qui aimeraient pratiqué et qui n'osent pas 33% des hommes aimeraient pratiqué mais n'osent pas contre 10%

Ce qui démontrent que ce sont les femmes en grande partie qui décident où non d'accéder à la pratique de la sodomie et qu'un bon nombre d'hommes aimerait tenter l'expérience mais n'osent pas, probablement par peur de choquer leur partenaire où de se voir essuyer un refus.
 

 

Une urgence ? Une simple question ? Besoin d'un RDV ?
Contactez votre sexologue !

Merci d'indiquer votre nom
Merci d'indiquer le contenu de votre demande.