Contactez votre praticien pour une réponse immédiate !

Contacter >

Vidéo du même thème

Traitement de l'éjaculation précoce

Voir la fiche - Lancer la vidéo

Play Traitement de l'éjaculation précoce
Toutes les vidéos >

Dossier du même thème

Comprendre les problèmes d'éjaculation précoce

Lire le dossier

Folder Comprendre les problèmes d'éjaculation précoce
Tous les dossiers >

L'èjaculation retardée ou anaéjaculation

L

JE MET BEAUCOUP DE TEMPS  À EJACULER OU JE N’ARRIVE PAS  DU TOUT À JOUIR

Avoir de grosses difficultés à éjaculer dans le vagin de sa partenaire , ou n'avoir jamais même réussi à le faire

Cette difficulté est en effet beaucoup moins fréquente  que le contraire qui est l’éjaculation prématurée, elle représenterait 3 % des difficultés sexuelles chez l’homme.

On parle alors de trouble de l’orgasme masculin

 

C’est quoi l’éjaculation retardée ?

 

C’est l’impossibilité ou la grande difficulté pour un homme d’éjaculer au cours d’une relation sexuelle.

L’homme dans tous les cas répond à des stimulations érotiques, il a une bonne excitation sa verge est « dure », il prend un plaisir réel  à faire l’amour avec sa partenaire. Malgré ces éléments favorables, malgré ses efforts, malgré son besoin d’éjaculer, il n’y arrive pas, ou bien il y arrive mais très difficilement.


On trouve des hommes :

* Qui n’ont jamais réussi à éjaculer

* Qui arrivent à éjaculer mais très tardivement après de longues stimulations

* Qui n’arrivent pas à éjaculer avec certaines partenaires et qui y arrivent avec d’autres

* Qui arrivent à éjaculer facilement mais  autrement que par la pénétration ; masturbation, fellation et autres stimulations

 

La plupart du temps, cette difficulté réside dans l’impossibilité d’éjaculer dans le vagin de sa partenaire.

Il est extrêmement rare qu’un homme n’ait jamais pu éjaculer du tout, dans aucune circonstance. Cette difficulté peut être primaire c’est-à-dire que l’homme a toujours ce problème, soit c’est secondaire, c’est survenu plus tard dans la vie sexuelle après une période ou ce symptôme n’existait pas.

 

Les causes

 

Il ne faut pas confondre l’éjaculation retardée et l’éjaculation rétrograde (l’éjaculation rétrograde est une éjaculation qui a lieu dans la vessie) qui intervient après certaines interventions chirurgicales comme l’ablation de la prostate par exemple

On retrouve dans les causes de l’absence d’éjaculation ou d’éjaculation retardée

* Les causes biologiques sont rares , on peut retrouver , certaines maladies comme le diabète ou maladies sexuellement transmissibles, certaines atteintes de la moelle épinière , ou suites opératoires sur l’appareil génito-urinaire.

* Prise de certains médicaments, antidépresseurs, neuroleptiques..

Les  causes psychologiques sont de loin les causes les plus fréquentes de ce problème. On retrouve:

* le manque d’attrait ou d’intérêt pour la partenaire

* La peur de provoquer une grossesse

* Un événement traumatisant dans l’enfance

* Un événement traumatisant comme celui d’un homme qui apprend que sa partenaire lui a été infidèle.

* Anxiété, phobie de la pénétration.

* Et tout un ensemble d’autres facteurs dont on retrouve les causes en interrogeant la personne lorsqu’elle vient en consultation pour cette difficulté.

 

Comment traiter cette difficulté ?

 

Comme souvent en sexologie il n’y a pas une méthode, mais plusieurs méthodes pour traiter un trouble de la sexualité.

Le sexologue utilisera la méthode qui lui semblera la plus adaptée à votre cas.



On y trouve

• La relaxation = entrainement au laisser-aller, perte de contrôle

• Techniques de thérapie corporelles = appropriation de son corps, lui permettre d’occuper l’espace…

• Techniques respiratoires

• Techniques cognitivo-comportementalistes (ces thérapies ont la particularité de s’attaquer au problème par des exercices pratiques,  de plus  le thérapeute   ne se contente pas d’écouter la personne qui vient pour un problème, mais il avec échange avec elle, la renseigne, lui propose des techniques, etc.)



Dans toutes les méthodes utilisées, les objectifs seront 

* De réduire l’anxiété par des méthodes de désensibilisation

* D’augmenter par tous les moyens possibles la probabilité d’apparition de l’éjaculation par des stimulations maximales.

De s’approprier son éjaculation en l’accompagnant de fantaisies érotiques aussi stimulantes que possible.

D’augmenter la stimulation au maximum lors de la pénétration en utilisant un objet style « vibrateur ».

• Stimulation manuelle ou orale 

• S’accorder des fantasmes

 

Une urgence ? Une simple question ? Besoin d'un RDV ?
Contactez votre sexologue !

Merci d'indiquer votre nom
Merci d'indiquer le contenu de votre demande.